Froum-test


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Présentation Don't you remember « La vie persiste au sein même de la destruction. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Admin

avatar

Admin

Messages : 179
Date d'inscription : 30/04/2011




MessageSujet: Présentation Don't you remember « La vie persiste au sein même de la destruction. » Mer 26 Juin - 19:27

Jaycen PaulHilton
« Tu crois que quand on a souffert pendant trop longtemps on incapable de ne plus souffrir ? Comme si la douleur était ancrée en nous. Comme si à force d'avoir été trop malheureux on ne sait plus être heureux. »


→ fiche d'identité

› nom Hilton (non il n'est pas le PDG du grand hôtel qui porte le même nom de famille que nous. Enfin en toute logique nous portons le même nom de famille, je pense que le Hilton est plus vieux que notre famille. Enfin, quoi que que. Dans tous les cas ça n'en reste pas moins une coïncidence) › prénom Jaycen (Jason pour les français, mais mon père qui est à du sang d'américain à trouvé ça plus classe. C'était soit disant pour mieux m'intégrer dans la société) Paul (purement français qui est une idée de ma mère et qui tenait tout de même à le caser. Encore une fois, le faite que je porte le même nom qu'une célèbre boulangerie à la mode est une pure coïncidence) › date et lieu de naissance premier mai (tu parles d'une chance) 1992 à Paris › origines franco-américaine (père qui persiste à revendiquer son peu de sang provenant des states et mère française pure souche) › métier ou études étude en deuxième année de médecine (parce que mon plus grand rêve serait de devenir un chirurgien renommé), job d'étudiant dans un café de la ville (faut bien les payer ces études) › situation civile "tomber amoureux c'est comme sauter en parachute" (Dommage, j'ai le vertige)› groupe « my life is a piece of shit » › célébrité Niall Horan › copyrights © fantasy. & Tumblr

petites infos
qualité et défauts
J'ai une grande soeur appelée Diana + mon père est parti à Hollywood avec sa pétasse + je suis parti à Seattle à l'âge de treize ans avec ma soeur et ma mère + mes géniteurs ce sont officiellement divorcés à mes seize ans (ouais ils sont longue àla détente...--") + ma mère c'est remis avec un connard quand j'avais quatorze ans + je me suis jamais entendu avec ce dît connard et c'est pourquoi je passais la moitié de mon temps dehors ou enfermé dans ma chambre + j'ai toujours tous partagé avec ma soeur + la séparation de nos parents aurait dû nous rapprocher, mais elle a fait tout le contraire (j'ai jamais compris pourquoi) + le jour où mon père a frappé ma soeur j'ai faillis le tuer avec le couteau à pain + si ma mère ne serait pas arrivé, il serait mort + ma...celle qui me sert de tuteur m'a envoyé dans un internat (j'imagine que c'était pour ne plus me voir) + a mis le feu à ma chambre pour me faire renvoyer (j'ai aussi eu le droit à un procès, merci papa de servir de porte monnaie) + quand je suis revenu, ma soeur c'était barrée + je n'ai plus de nouvelles depuis + je suis bipolaire depuis mes dix ans, mais je suis pas fou ok ? + j'ai horreur de la fumée de cigarette et tout ça là, ça me provoque des quinte de toux insupportable + je ne sais jamais si le petit déjeuner se manger sucré ou salé alors je prends du bacon au Nutella en général + la première fois que j'ai bu du Red Bull je me suis jeté du second étage d'un immeuble pour voir si je pouvais voler, mais j'ai vite crié au scandal de la pub mensongère quand je me suis retrouvé à l'hôpital + malgré ça, je continue d'en acheter + je me pose souvent des questions existentielles du genre pourquoi on appuie sur démarrer pour éteindre un ordi + j'appelle mon père que pour avoir du fric, mais je ne le fais pas souvent car pour ça je dois m'abstenir d’appeler sa gonzesse pétasse et d'autres surnoms affectifs dont j'ai le secret + j'ai commencé à devenir borderline quand ma mère s'est mis avec ce connard, car il a foutu notre vie en l'air + je suis accro à la self-destruction, tout est bon pour me détruire : auto-mutilation, drogue, alcool en surdose + ma routine du jour est : une entaille, un piqûre, une pilule par jour - j'ai toujours eu du mal à choisir entre avoir un dragon ou une licorne, alors j'aimerais bien avoir une licorne qui crache du feu un jour + mon jour préféré est le dimanche, car je n'ai pas à trouver des excuses bidons pour rester au lit toute la journée et promener à poil chez moi + j'ai jamais compris cette manie des gens d'avoir un truc préféré, un animal préféré, un plat préféré, comment on peut choisir alors qu'il y a des centaines de possibilités ? Ont-ils déjà tous vus et tous connus pour choisir ?+ j'adore insulter les gens en français, car ils ne comprennent pas + quand j'avais cinq ans j'ai fait chier ma mère pour qu'on adopte des mygales, elle n'a jamais voulu + j'ai déjà embrassé accidentellement ma soeur et j'en ai fait des cauchemars pendant une semaine + quand je fais des cauchemars j'ai pour habitude qu'on me lise l'histoire du vilain petit canard, car je me reconnais dedans + A l'école je dessinais mes profs en super-héros au lieu d'écouter + je n'ai jamais voulu d'ami à l'école + on m' appelé le bizarre durant toute ma scolarité (j'avais l'impression d'être un pokémon...bizarre attaque sac à deau et en chaîne avec une attaque cahier de math !)
+ Discret + Bienveillant + Attentionné + Gentil + Apaisant + Ambitieux - Réfléchit - Timide - Lunatique à tendance bipolaire - Borderline - Trop direct dans ses propos - Inébranlable - Têtu - Egoïste

what about regrets ?
› quel est ton plus grand regret ? " Que dire du bonheur ? Rien. Ça emmerde le monde. Le bonheur des uns, fait le malheur des autres. Vous seriez jaloux, mesquins. Pourquoi cela marcherait-il à ce point pour nous, et pas pour vous ? Et puis, je ne vais pas vous raconter mon sourire niais ? Ça ne raconte pas un sourire, surtout un sourire niais !" Et bah pareil pour le regret. Il n'y a rien à dire dessus. Ouais, je pourrais me dire et si je n'avais pas menacé mon père, si je n'étais pas parti à l'internat, si ma soeur était toujours là et si je n'étais pas né ? Chaque moment à son importance dans la vie. Je ne sais pas en quoi je suis un pion intéressant dans cet échiquier géant, mais puisque la vie n'est pas décidée à me lâcher, je me condamne tout seul à continuer cette partie en sachant pertinemment que je finirais par perdre. ça s'appelle être au bord du gouffre et ne pas savoir quand est-ce que quelqu'un va se décider à te pousser pour que tu t'écrases. Et cette fois-ci, il n'y aura pas Red Bull et sa pub à la con pour t'aider.Je me dis que si je venais à le dire comme ça, tout ça deviendrait réel, alors je prends sur moi, je grave mes regrets sur chaque parcelle de ma peau en me disant que toute manière, rien ne pouvait changer ces événements. Vous savez, je me demande parfois si notre histoire n'est pas déjà écrite en avance, qu'elle est située dans une boîte et puis quand elle est finie on la brûle comme si vous n'aviez jamais existé. Oui, le principe de vivre une vie de merde pour finir par mourir. Pathétique et sadique, c'est pourquoi accorder de véritables regrets à cette vie de débauche ne fera que satisfaire ces pauvres cons qui ont créé ce principe dépourvu de bon sens.


→ derrière l'écran

› pseudo Crazy-GuirL › âge 18 ans › pays France › fréquence de connexion 6/7 (pour ne pas dire 7/7 x)) › où avez vous connu le forum ? Bazzart › un dernier mot  :lama:  (cet émoticône me fait de l'oeil depuis tout à l'heure, moi aussi je veux pouvoir promener mon lama dans les rues  :**: )
Code:
<span class="pris">Niall Horan</span> › <span class="botname">Jaycen P. Hilton</span>


Dernière édition par Admin le Lun 30 Déc - 15:10, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumtest.faireunforum.com
Admin

avatar

Admin

Messages : 179
Date d'inscription : 30/04/2011




MessageSujet: Re: Présentation Don't you remember « La vie persiste au sein même de la destruction. » Lun 14 Oct - 20:52

Once Upon a Time


tell me about you...

« Ghandi a dit un jour " On reconnaît la grandeur et la valeur d'une nation à la façon
dont celle-ci traite ses animaux. " La nation n'a aucune valeur et aucune grandeur. Elle me donne envie de vomir. »

Ma mère est une conne beaucoup trop vieille pour pouvoir encore satisfaire les désires sexuels de mon père, mon padre est un connard qui se tape des pétasses ou plutôt SA pétasse au lieu de s'occuper du foyer, mais bon, ça c'est la tâche des gonzesse non ? La vie n'est qu'une pourriture et parfois, la merde s'abat sur une seule et même famille. Je ne suis pas arrivé à un stade où je me plains de mon foyer. Je me plains de l'Homme en général. Vous savez ce putain de truc égoïste qui pense qu'à ses besoins personnels avant ceux des autres. Je ne prétends pas être différents, parce que ouais s'il reste un nugget de poulet dans la boîte je ne le proposerais même pas à ma soeur et l'enfilerais dans ma bouche pendant que -ce qui est appelé famille- discute de la pluie et du beau. Une bonne ribambelle de focus à qui il fallut treize putain d'années avant de se rendre compte que ça sonnait aussi faux que les paroles de Whitney Houston après l'accident. Treize putain d'années et je me cassais de Paris pour aller vivre aux states. Ouais, bien sûr, fucking sang d'américain. Perso, je n'y crois, j'ai une gueule à m'appeler McCartney et à manger des coca de deux litres en pensant avoir commandé le plus petit format ?

Bonjour Seattle, bonjour à cette vie de merde qui a bien décidé de me poursuivre. Comme si je n'avais pas assez à faire avec mon Rubik's cube, il a fallu qu'elle me prenne la tête en me ramenant son nouveau mec à la maison. Comme ça en plus, il s'installe et prend la plus grande chambre pour baiser à leur guise. Putain la poisse ! Encore s'il avait été sympa vous voyez, genre le mec qui m'emmène à un match de basket, baseball ou foot ok, mais là je crois que le seul vrai sport qu'il pratique est la baise pour pas que ma mère le jette et ça m'étonne encore qu'il ne se soit pas coincé le dos. Le seul point positif ? Parce que oui il y en a un quand même, ma soeur Diana. Grande, blonde, les mêmes yeux que moi, en fait c'est moi en fille, mais arrêter de bander là parce que c'est lourd et vous risquez de devenir aveugle si vous continuez si vous voyez ce que je veux dire.



« Le manque est un sentiment destructeur. Il vous broie de l'intérieur, vous tord les entrailles et vous éclate le coeur. Le plus douloureux c'est que même éclaté un coeur bat encore. »

« Tes petites agressions mesquines, ce sont des coups dans l'eau...t'es comme un gosse qui s'est fait mal et qui essaye de pousser ses petits copains dans le bac à sable pour qu'ils se fassent mal aussi... » « Ta gueule » Les leçons de morales, je n'en avais pas besoin. Je savais très bien le faire tout seul et ma lame de rasoir était très forte pour me le rappeler alors en quoi ma soeur pouvait se permettre de porter un quelconque jugement sur moi ? Elle qui avait cessé de s'intéresser à moi au moment même où nous avions les pieds dans cette ville qui n'était pas la nôtre, elle qui se faisait passer pour le souffre douleur depuis la séparation de nos parents, elle qui jouait les martyres devant ses potes, car ça lui donnait de l'importe. Elle était née à l'endroit et c'était une droite par moi qu'elle aurait le droit si elle continuait comme ça. À présent, elle ne connaissait plus rien de ma vie. Ma peine, mes blessures, mes cicatrices, mes pensées ou mes activités, nous étions deux étrangers seuls contre le monde entier. Ça sonne moins mélodramatique quand on le dit dans notre tête. Essayez et vous verrez.

C'était donc calmement que j'avais appris à maîtriser mes émotions face à cette blondinette qui me ressemblait tellement physiquement -excepté les rondeurs de gonzesse- que cela en était effrayant. Même regard, même sourire, waouh, fallait se calmer sur la coke ! C'était les poings serrés, les ongles dans la paume de ma main que j'arrivais à ne pas m'en prendre à elle, car je m'en voudrais toute ma vie, mais une fois partie, ma chambre et mon corps emphatisaient. Combien de fois je m'étais fait engueulé par la pute de ma mère, car j'avais détruit une énième fois l'armoire de ma chambre ? J'avais fini par laisser mes vêtements par terre dans un coin. De toute façon ils refusaient de m'en racheter une. « T'as pris tes médicaments ? » Depuis quand s'en souciait-elle ? Ses dernières paroles ne firent que m'énerver et c'est dans cette salle de bain -MA salle de bain- que le miroir se brisa dans un bruit sourd et que la destruction étouffa une nouvelle fois les murs de cette pièce.



« Arthur Koestler a écrit " La souffrance a ses limites, pas la peur. " Ne pas avoir peur de la souffrance est le plus dangereux car sans la peur on n'a plus de limites. Je n'ai jamais eu peur de souffrir. »

En descendant pour prendre un sandwich -ouais je m'étais décidé à bouffer un truc après trois jours à tourner essentiellement à la boisson énergétique- je ne m'attendais pas à voir ça. Tous, mes pas ça. Je ne me rappelel de rien. Du moins, c'était ce que j'avais envie de faire, n'avoir rien vu, que tout n'était qu'un mauvais rêve, que cet enfoiré n'était pas en train de taper ma grande soeur qui, malgré ces nombreux défauts, n'en restait pas moins la fille qui m'avait lu le vilain petit canard à chacun de mes mauvais rêves. À terre, ce gros pantouflards qui ne cessaient ses coups, ne m'avait pas venu venir, mais il fallait croire que lui avait hérité d'une fucking bonne étoile au-dessus de sa tête. Pourquoi était-ce toujours les moins méritant qui avait le droit au meilleur ? C'est pareil pour les araignées quoi, elle vous débarrasse de tous les insectes du jardin pour que vous puissiez cultiver à votre guise et vous, vous préférez les coccinelles alors que c'est super vicieux comme bestioles ! Ridicule.

Le couteau à pain dans la main -premier truc que j'avais trouvé- brandit dans son dos, le crit perçant de ma mère et sa main sur mon bras. Il avait bien fallu dix bonnes minutes pour me calmer. Mon envie meurtrière n'était pas descendue, mais j'avais prétendue que si pour qu'on me foute la paix et si elle ne c'était pas débarrassé de moi en m'envoyer à l'autre bout du pays dans internat pourri, je l'aurais probablement dépecé dans son sommeil. Je n'étais pas fou, je prônais la légitime défense. S'il pense pouvoir me faire peur avec son regard noir et victorieux ? Il me fait rire. Malheureusement, la peur n'est pas un sentiment que je connais. Qu'ai-je à perdre de toute façon ? Je pense qu'au stade de mon aventure, je suis arrivé à un moment où mes limites ne peuvent plus être franchies, car il n'y a plus rien après. Excepté peut-être la mort. Mais peut-on prétendre être vivant lorsqu'on est déjà mort à l'intérieur ?



« Parce qu'on a tous besoin d'un super héros même sans supers pouvoirs. »

« Tu sais quoi ? Fait moi un bol de pâte, apporte-le moi sur les pieds en marchant avec les mains en ne faisant rien tombé et après il y aurait une possibilité que je t'avoue tous ouais » Mais la possibilité qu'elle réussisse cette exploit se résolvait au chiffre de zéro. Voilà déjà une semaine que je me retrouvais dans cet internat et j'étouffais déjà. En fait, je pétais littéralement in câble c'était comme être en cure quoi. Tout ce dont on m'autorisait c'était mes médicaments contre ma bipolarité et j'arrivais réussi à dévisser un taille-crayon pour m'en faire une arme fatale et combattre contre mes démons intérieurs lorsque j'allais me coucher. Mais la meilleure drogue que j'avais c'était la demoiselle à mes côtés. Je ne la connaissais pas, mais elle était drôle à vouloir connaître les raisons de ma venue ici. Je lui avais en premier lieu fait croire que je visitais pour en faire une ferme géante par la suite, car ça pourrait donner des trucs cool de faire cours avec la vache Milka, mais je crois qu'elle ne m'avait pas cru. C'était fort dommage.

« Ok, donc si je te bats à cet examens, tu me racontes tout ! » Un long soupire c'était échappé de ma bouche. « Ok, ok ! Putain t'es vraiment chiante comme nana » Et je crois que son sourire victorieux me faisait carrément fondre. Je me surprenais à aimer la regarder et à avoir un vide total lorsqu'elle ne se trouvait pas à côté de moi. Heureusement, ce vide ne durait jamais trop longtemps, car elle finissait toujours me rattraper pour me faire chier et continuer d'insister pour que je lui déblatère ma vie qui était tellement banale et ennuyante que je préférais m'en inventer une. Je m'appelais donc Nathanël, j'adorais les dauphins et avait adopté un lézard qui était mort cramé au soleil durant des vacances aux Maldives. Ce dît Nathanaël avait été le même qui avait foiré son contrôle et avait en douce, filé un morceau de papier à la demoiselle. « RDV 22H dans la cours » Que ça soit interdit ? Bas les couilles ! Elle voulait savoir, alors elle se déplacerait et depuis quand ça l'à faisait chier d'enfreindre les règles ? Mais je n'étais jamais venu. À la place, des flammes géantes sortait de ma chambre tandis que j'observais ma chambre s'embraser. Le spectacle était beau, la suite un peu moins lorsque j'avais fini dans un tribunal. Le fric de mon père m'avait sauvé le cul et j'avais réussi à rentrer chez moi, alors qu'est-ce que j'en avais à foutre du reste ?

La fille de l'internat, elle ne m'avait pas revu. Qu'elle me croit mort dans les flammes, disparu pour toujours, en prison et j'en passe, je m'en étais fait une raison. Il fallait savoir tourner la page même si certaines s'avéraient être plus lourde que d'autre, mais ce n'était non plus pas le marteau de Thor quoi, fallait pas abuser !



« Hervé Bazin a écrit " Une vie sans avenir est souvent une vie sans souvenir. " Connerie.
Parfois les souvenirs sont tellement douloureux qu'ils nous laissent sans avenir. »

Voilà déjà vingt-et-un ans. Mon dieu que le temps passe doucement, vingt-et-un ans et j'en ai déjà marre. Triste vie hein ? Quand je suis revenu chez moi, les choses avaient bien changé. En trois mois, ma soeur c'était barrée, ma mère mariée, ma chambre c'était transformé en salle de sport, je devais me contenter du canapé, c'était genre trop génial, alors j'ai demandé de me faire émanciper, mais vu les circonstances, ils ne me jugeaient pas assez stable pour vivre seul. Qui ça ils ? Ces putains de juge ! J'avais déjà échappé à l'asile de fou, je n'avais pas tout perdu, j'avais gardé une part de liberté même si je devais vivre avec ce couple en papier mâché. Je refusais catégoriquement de vivre avec mon père et sa pétasse, c'est donc de l'argent, rien d'autre que je lui avais demandé. De quoi emménager dans un petit appartement sympa quoi. J'étais majeur sur l'échelle internationale, j'avais le droit de vivre ma vie bordel ! Argent en poche, j'avais gentiment demandé à mon paternel s'il ne pouvait pas devenir mon tuteur histoire que je puisse me barrer de la maison. Une chance pour moi qu'il ne peut pas supporter le connard de ma mère. Une clé en poche et je me barrais enfin.

Un suivi médicale, un appartement, une mère qui m'appelle plus souvent qu'elle ne le devrait comme si j'allais me foutre en l'air à tout instant, un cursus de médecine commencé, un petit job dans un café en tant que serveur pour m'occuper et avoir des sous sans appeler mon pantin de père. Bref, la vie pourrait presque être parfaite, mais peut-être que je ne veux pas qu'elle soit. Peut-être que c'est ça mon problème, maintenant que j'ai pris goût à me détruire c'est devenu comme une drogue et je ne vois pas ma vie sans l'entretenir.



Dernière édition par Admin le Lun 30 Déc - 17:43, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumtest.faireunforum.com
Admin

avatar

Admin

Messages : 179
Date d'inscription : 30/04/2011




MessageSujet: Re: Présentation Don't you remember « La vie persiste au sein même de la destruction. » Mer 16 Oct - 13:41

"Parce que même brisé, un coeur continue d'aimer."





    William Duncan Welton
    dit « Will' »
    ◈ âge : 21 ans
    ◈ origine : américaine
    ◈ groupe : une famille très moderne
    ◈ qualités :  gentil - généreux - ouvert d'esprit - compréhensif - professionnel - protecteur - A l'écoute - perfectionniste
    ◈ défauts : naïf - craintif - parano - trop gentil - timide - réservé - impulsif - influençable - Manque de confiance en lui - se sous-estime énormément - lunatique - froid -fragile



    feat Harry Styles

_



Some stuffs about me
A toujours tout fait pour se faire accepté + S'est fait violencé à l'école + En a gardé plusieurs cicatrices + Est ultra proche de sa mère + S'est toujours fait rabaissé par son père + Etait un très mauvais élève jusqu'au collège + Est un ancien toxico-alcoolique + Est devenu père  à l'âge de quinze + La mère de sa fille est partie du jour au lendemain + Pareil pour sa "bande d'amis" + Sa fille s’appelle Louanna + Il a repris sa vie en main pour l'élever + S'est beaucoup fait aidé par la gouvernante de ses parents ne connaissant rien aux bébés + Sa fille est tout pour lui, il vit pour elle + A fait des études de management/marketing + Est le gérant d'une boutique de prêt-à-porter pour hommes + Est parti de chez sa mère pour mieux immortaliser ses moments avec sa fille + Est un vrai papa poule + Refuse que son père approche sa fille + Ne veut plus voir son père, mais est contraint de le voir lors des repas de famille une fois par mois + Se protège énormément de toute relation à cause de son passé + Se renferme dans son travail et dans son rôle de père + Adore l’automne et l'hiver + Aime énormément les fêtes de fin d'année tel qu'Halloween et Noël + Ne peut s'empêcher de tout le temps faire des cadeaux aux gens qu'il apprécie + Son passe temps favori après s'occuper de sa fille est lire un bon bouquin sur le canapé avec une bonne tasse de Cappuccino emmitouflé dans un pull et une couette polaire + Respecte beaucoup les traditions, ça lui tient énormément à coeur. D'ailleurs dès le mois de novembre il y a déjà des décorations de noël chez lui + Déteste l'été, ça lui donne toujours des plaques rouges, sans compter le rhume des foins et les piqûres d'insecte dont-il est allergique + Il est asthmatique, mais cela ne l'empêche pas de fumer une à deux cigarettes par jour + Fume toujours loin de sa famille et donc jamais chez lui. Il ne laisse d'ailleurs personne fumer chez lui + Est un grand fan de films d’horreur. Il adore se mettre sous sa couette dans le noir total et passer des nuits blanche à en regarder + Déteste aller au cinéma pour voir un film, il ne trouve pas ça confortable + Adore cuisiner + Est végétarien + Son plat préféré est le soufflé au fromage, car la recette de sa maman est juste extra ! + A horreur de la viande et même s'il désirait en manger, il ne la digère pas + Est super timide surtout devant quelqu'un qui à beaucoup de charisme + Ne fera jamais le premier pas si quelqu'un lui plait, il montrera juste quelques gestes d'affections par-ci, par-là + N'est pas décidé à se mettre en couple, ne voulant que le bien pour Louanna + Est extrêmement protecteur envers elle à la limite du parano + Se dit bisexuel, car il trouve que les garçons dégage un certain charme, mais n'en sait trop rien en fait + Il peut se montrer très contradictoire + Il peut parfois prendre les devants, comme se laisser marcher sur les pieds + Ne fait aucun quartier en terme de boulot par contre + La dernière fois qu'il à pleuré remontre à officiellement à ses neuf ans + Se montre froid -mise à part avec sa clientèle- afin de se protéger se sachant naïf comme pas possible + A juste besoin d'affection + Dort avec sa fille se sentant extrêmement seul parfois +



Dernière édition par Admin le Mer 16 Oct - 13:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumtest.faireunforum.com
Admin

avatar

Admin

Messages : 179
Date d'inscription : 30/04/2011




MessageSujet: Re: Présentation Don't you remember « La vie persiste au sein même de la destruction. » Mer 16 Oct - 13:42


      ϟ oh girls, my pearls !

    Prénom Nom
    Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget dolor. Aenean massa. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus. Donec quam felis, ultricies nec, pellentesque eu, pretium quis.


    Prénom Nom
    Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget dolor. Aenean massa. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus. Donec quam felis, ultricies nec, pellentesque eu, pretium quis.


    Prénom Nom
    Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget dolor. Aenean massa. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus. Donec quam felis, ultricies nec, pellentesque eu, pretium quis.

_

    Prénom Nom

    Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget dolor. Aenean massa. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus. Donec quam felis, ultricies nec, pellentesque eu, pretium quis.


    Prénom Nom
    Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget dolor. Aenean massa. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus. Donec quam felis, ultricies nec, pellentesque eu, pretium quis.


    Prénom Nom
    Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget dolor. Aenean massa. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus. Donec quam felis, ultricies nec, pellentesque eu, pretium quis.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumtest.faireunforum.com
Admin

avatar

Admin

Messages : 179
Date d'inscription : 30/04/2011




MessageSujet: Re: Présentation Don't you remember « La vie persiste au sein même de la destruction. » Mer 16 Oct - 13:42


      ϟ oh boys, my toys !

    Prénom Nom
    Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget dolor. Aenean massa. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus. Donec quam felis, ultricies nec, pellentesque eu, pretium quis.


    Prénom Nom
    Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget dolor. Aenean massa. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus. Donec quam felis, ultricies nec, pellentesque eu, pretium quis.


    Prénom Nom
    Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget dolor. Aenean massa. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus. Donec quam felis, ultricies nec, pellentesque eu, pretium quis.

_

    Prénom Nom

    Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget dolor. Aenean massa. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus. Donec quam felis, ultricies nec, pellentesque eu, pretium quis.


    Prénom Nom
    Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget dolor. Aenean massa. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus. Donec quam felis, ultricies nec, pellentesque eu, pretium quis.


    Prénom Nom
    Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget dolor. Aenean massa. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus. Donec quam felis, ultricies nec, pellentesque eu, pretium quis.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumtest.faireunforum.com


“ Contenu sponsorisé ”




MessageSujet: Re: Présentation Don't you remember « La vie persiste au sein même de la destruction. »

Revenir en haut Aller en bas

Présentation Don't you remember « La vie persiste au sein même de la destruction. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Froum-test :: Votre 1ère catégorie :: Votre 1er forum-