Froum-test


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

sorry, but I love { Nolan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Admin

avatar

Admin

Messages : 179
Date d'inscription : 30/04/2011




MessageSujet: sorry, but I love { Nolan Sam 24 Déc - 7:47

Ok, on ouvre peut-être les cadeaux officiellement que le vingt-cinq au matin, mais j’avais juste hâte que Nolan découvre son cadeau maintenant, d’autant plus qu’on en aurait probablement besoin aujourd’hui et puis, à vrai dire nous nous étions quelques peu éloigné ces temps-ci. La raison ? Je faisais des semaines à soixante-douze heures, je dormais trois heures par semaine, je n’étais jamais là, même mes jours de repos je ne les passe plus à la maison et je savais qu’il en souffrait, mais s’il croit que ça m’amuse. Je ne suis pas crésus et même s’il à réussi à trouver un travail, on ne roule pas sur l’or. Je l’entendais parfois se plaindre de cet appartement trop petit et il est vrai qu’on ne peut pas construire une vie de famille dans un truc aussi minable à moitié pourri par l’humidité, car les averses avaient eu raison de nous. Mon appart n’était pas étanche et c’est donc avec une belle inondation que j’avais retrouvé mon homme. Je me souviens même qu’il avait préféré se casser pour dormir dans une chambre d’hôtel. Notre relation ne sera jamais tout rose, ne croyez pas ça.

Pour l’occasion, j’avais enfin posé une semaine de vacance à partir du vingt-quatre, car faut dire qu’après m’être littéralement évanouie au travail, c’est carrément mon patron qui m’a mis en arrêt de travail forcé pour carrément un mois le temps que je me repose. Faut dire que j’avais une gueule à faire peur aux morts vivants et pourtant, nous n’étions pas en période d’Halloween. J’avais un peu peur de faire à Nolan, genre le gars qui ne me reconnait pas vu la taille des valises sous mes yeux, mais aujourd’hui c’était un jour spécial. A peine avait-il ouvert la porte de notre que je lui avais attaché un bandeau sur les yeux. “Tais toi, j’veux pas t’entendre” lui ordonnais-je en lui prenant la main. Voilà plus d’une semaine qu’on ne c’était pas vu, on aurait même pu pensé qu’on n’était plus vraiment en couple, mais ça en valait la chandelle. Dix minutes de marche et un taxi après, nous arrivions enfin devant son cadeau. Je passais délicatement mes doigts sur le noeud pour le lui enlever. “Joyeux noël” C’est un grande maison magnifiquement décorée aux couleur de noël qui s’offrait à lui. Des guirlandes partout, sans doute la plus belle du quartier. Et puis que je n’avais pas fait les choses à moitié, la maison était déjà meublé, il n’y avait plus qu’à y poser nos fringues, car de toute façon dans notre ancien appart on avait que dal. C’était une maison telle qu’on en voit dans les films de noël américain, dans laquelle, pour le coup, on peut vraiment s’imaginer une vie de famille. Voilà pourquoi je n’étais pas là. Faire des heures supplémentaire pour lui payer ce dont il avait toujours rêvé, sans compter les sauts vers la maison pour l'aménager. “Elle te plaît ?” Je tournais autour de lui pour enfin me mettre face à lui, un petit sourire fatigué sur le visage. “Je t’aime Nolan, vraiment” Ce devait être le “je t’aime” le plus sincère que je lui avais dit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumtest.faireunforum.com

avatar

E² A N S

Messages : 176
Date d'inscription : 13/10/2014




MessageSujet: Re: sorry, but I love { Nolan Sam 24 Déc - 8:14



Noël n'était pas ma période préférée. Loin de là d'ailleurs. Pourquoi ? Vous êtes prêts ? La liste est longue. Déjà, parce que ça me rappelle mon père. Je pense que je n'ai pas besoin d'en dire plus sur ce sujet. Non, vraiment, on va s'arrêter là. Ensuite, parce qu'encore cette année, ça tombe pendant une année scolaire et qui dit vacances de Noël dit partiels à la rentrée. Ô joie, n'est-ce pas ? Autant dire que je m'y préparais bien en avance cette fois. Je passais tellement de temps tout seul que je préférais m'occuper la tête avec mes cours plutôt que devenir infecte en attendant Nolan toute la nuit. Je le faisais parfois, mais quand je le retrouvais, c'était plus dans mes rêves que dans la réalité, m'assoupissant très souvent la tête dans mes bouquins sur mon bureau ou dans notre lit. Surtout le soir, parce qu'en général, je passais le plus de temps possible à la bibliothèque ou dans des cafés pour ne pas rentrer chez nous. Je lui avais dit assez souvent que je ne supportais plus notre appartement.. et c'était le plus grand sujet de dispute entre nous. Bon, ça ne pouvait pas être pire que la fois où je l'ai pris en grippe parce que je pensais qu'il m'avait refilé le sida. Quel con. Heureusement, l'histoire s'était plus ou moins tassée et il faut dire que j'avais eu une belle surprise cette année. Sa déclaration avait été unique, comme lui, mais j'étais fier d'être son fiancé. Je crois que c'est grâce à ça que je tiens le coup dans notre appartement de merde et sans le voir parfois durant plusieurs jours. La fin d'année était vraiment compliqué à gérer.

Ayant été toute la semaine en cours et en stage le soir, nous ne nous étions même pas pu et je ne pouvais savoir qu'il était là que lorsque je sentais son corps contre le mien la nuit. Le matin, je sortais délicatement du lit pour ne pas l'embêter. Soit, je finissais donc mon stage le matin du réveillon, histoire de tout boucler et surtout dire à mon patron de passer de bonnes fêtes, l'entreprise étant fermé jusqu'après le Nouvel An. Le temps pour moi de faire une pause pour réviser comme je le devais. Rentrant tranquillement, je n'eus même pas le temps de rentrer chez nous que je ne vis plus rien. J'allais dire quelque chose, mais Wyatt m'en empêcha avec une voix assez surprenante. Sérieux ? J'étais fatigué, alors s'il voulait faire des trucs cochons, qu'il me laisse juste faire une petite sieste. N'osant rien dire, je le suivais en venant sa main. Sauf que.. Nous ne restions pas dans l'appartement, mais nous allions dehors. J'étais perdu. Lui faisait confiance, je le suivais à l'aveuglette, le cœur battant un peu trop vite de peur de ne pas savoir ce qu'il mijotait encore. Après tout.. C'était demain Noël donc qu'avait-il de si particulier à me montrer aujourd'hui ?

Sentant ses doigts retirer le bandeau, je restais un instant encore les yeux fermés, avant d'entendre son « joyeux Noël », signal pour que j'ouvre les yeux et là.. Là.. Là.. Je crois que j'avais carrément arrêté de respirer tellement le choc était violent. Je me tenais devant une maison magnifique, décorée pour Noël et.. Je ne savais même plus quoi penser. En fait, j'hésitais entre pleurer de joie, lui en foutre une parce que son cadeau était parfait, l'embrasser jusqu'à mourir d’étouffement ou directement faire l'amour dans chaque pièce. J'aurais pu lui demander si c'était juste une location pour ces vacances, mais.. Je savais que ce n'était pas le cas. Putain. C'était chez nous ?! Sa question me laissait sans voix. Que dire ? J'étais tellement heureux ! J'avais un fiancé parfait et une grande maison pour me projeter avec lui. J'avais l'impression que nos galères étaient terminées, enfin. Son aveu me faisait craquer alors que mes yeux me piquaient légèrement. « Ton cadeau est parfait » murmurais-je, rempli d'émotions alors que je venais l'enlacer avec douceur. « Elle est parfaite, putain » lâchais-je avec un petit rire nerveux. Je n'en revenais toujours pas qu'elle soit à nous. Me décollant de lui, je le fixais intensément. « Je t'aime Wyatt, de tout mon cœur » soufflais-je délicatement avant de lui offrir un baiser des plus amoureux. Bordel, mon mec est le meilleur au monde !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mfv2.1fr1.net/t138-louis-tomlison-eliot-l-attachement-est
Admin

avatar

Admin

Messages : 179
Date d'inscription : 30/04/2011




MessageSujet: Re: sorry, but I love { Nolan Dim 25 Déc - 16:36

Je jurerais avoir vu des larmes au coin de ses yeux. J’étais rassuré de voir que ça lui plaisait. Nous allions passer le meilleur noël de tous les temps, sans doute dix fois mieux que celui des années précédente en sachant que le lieux était dix fois plus vivable à présent. Je lâchais mon fiancé après un long baiser torride, enflammé et rempli de passion pour l’homme que j’aimais avant de lui sourire. Un sourire plein d’amour à son égard, mais ce n’est pas tout, j’avais hâte de lui faire découvrir ce qui était à présent sa demeur. Nous traversions la petite entrée d’herbe pour pouvoir arriver jusqu’à l’entrée. Je poussais la porte qui donnait vu sur une entrée très conviviale. Maison à deux étages, cuisine à l’américaine, salon très cosy avec superbe cheminée, salle de bain avec baignoire sans oublier le jardin avec jacuzzi chauffant. J’avais hâte de lui montrer l’étage où se trouvait une pièce non utilisé -ça pouvait toujours servir et pour plus tard et notre chambre. Une chambre loin d’être humide -pas comme l’ancienne- moquette super douce, lit king size.

Je me retournais vers mon homme pour le pousser contre le lit et me placer sauvagement sur lui. “Je n’ai pas encore eu l’occasion de l’essayer” J'esquissais un sourire coquin en passant mes deux mains sous son t-shirt pour venir titiller ses tétons que je sentais commencer à durcir tandis que je me frottais contre son entrejambe. Je finissais par passer mes deux mains derrière sa nuque en souriant. “ça fait combien de temps qu’on n’a pas fait l’amour dit moi ?” Avec tout ce que nous avons vécu durant ses dernières semaines, j’avais juste hâte et ce besoin intense de retrouver l’homme pour qui j’étais tombé amoureux. “Désolé de t’avoir délaissé durant ce dernier mois” Je caressais tout en douceur son visage, enlevant alors son t-shirt pour baver devant son corp d’Apollon. “T’as pas changé chéri” Je me mordais la lèvre avant de venir lui faire un joli suçon dans le cou histoire de marquer le coup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumtest.faireunforum.com

avatar

E² A N S

Messages : 176
Date d'inscription : 13/10/2014




MessageSujet: Re: sorry, but I love { Nolan Dim 25 Déc - 17:49



Ce cadeau était tout simplement merveilleux. Je crois que j'étais au comble du bonheur et je ne pouvais pas être plus heureux que je le suis en ce moment-même. Ça représentait tellement pour moi d'avoir une maison. Au-delà du cliché d'avoir réussi sa vie en ayant maison/famille/chien, c'était que nous avancions encore un peu plus ensemble et je ne regrettais pas de l'avoir rejoint dans son appartement miteux pour construire ma vie avec lui. Quand je regardais notre situation depuis notre rencontre, je n'en revenais toujours pas de ce chemin parcouru et du fait que nous étions toujours ensemble. Main dans la main, je visitais avec lui chacune des pièces, totalement subjugué de l'immensité de notre chez nous et de tout ce qui s'y trouvait déjà. Évidemment, je me demandais comment il avait fait pour tout payer – surtout le jacuzzi – mais j'oubliais le tout assez rapidement. Ce serait pour plus tard les angoisses de « comment payer les charges, la taxe d'habitation, etc. » Pour le moment, je ne pensais qu'à notre vie ici et je nous y voyais parfaitement. C'était tellement magique que je crois que mes yeux s'étaient transformés en une pluie d'étoiles qui ne cessaient de scintiller. Il allait me falloir un peu de temps pour m'habituer à vivre ici, mais je n'allais plus me plaindre de rien. Il réalisait tous mes rêves, en fait.

Arrivant dans la chambre, j'étais halluciné de voir un immense lit king size. Il était juste.. Gigantesque et j'étais scotché. Bon, je nous connaissais assez pour savoir que même avec un lit aussi grand, on resterait collé l'un à l'autre pour dormir. Prêt à repartir de la chambre, je fus surpris de mon beau fiancé en sentant le matelas cogné contre mon dos. Venant sur moi, un sourire des plus ravi s'affichait sur mon visage. « Je n'en doute même pas » souriais-je, tellement heureux de pouvoir l'avoir rien qu'à moi. Ses gestes me donnaient chaud d'un coup alors que j'essayais ne pas me jeter sur lui. Avant, j'aurais tout fait pour échanger nos positions, sauf que là.. Je fondais totalement et j'étais tout à lui. « Je n'ai pas trop compté, tu sais » riais-je doucement. Si on en venait là, c'était vraiment que la situation était délicate entre nous et ce n'était pas le cas. Il avait eu beaucoup de travail et je devais avouer ne même pas avoir vu le temps passer. « Quand je vois tout ce que tu as fait pour nous, je te pardonne » souriais-je en venant frôler ses lèvres avant de l'aider à retirer mon t-shirt. Même sans celui-ci, qu'est-ce qu'il faisait chaud !

Sentir à nouveau son regard sur moi me rendait si fier. Je ne le lâchais pas des yeux, amoureux et nageant dans un océan de bonheur grâce à lui. Quel fiancé aurait fait tout ça pour son copain ? Il n'y avait que lui pour me faire craquer autant. J'étais devenu niais ? Peut-être un peu.. mais c'était de sa faute ! Qu'il me marque me rendait encore plus fou de lui alors que mes mains se baladaient sous son t-shirt pour caresser le bas de son dos, mon bassin avide se collant contre le sien où je devinais très facilement une magnifique érection. « Mh.. Wyatt.. » soufflais-je chaudement, attendant qu'il est fini son œuvre pour l'embrasser langoureusement. J'en profitais bien sûr pour m'occuper de sa ceinture et d'ouvrir son jeans pour glisser sa main dans son boxer afin de trouver son membre bien dur. Poursuivant mon baiser des plus torrides, ma main caressait d'une façon tout sauf innocente son sexe, ayant encore plus chaud encore de l'imaginer déjà en moi d'ici quelques secondes..

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mfv2.1fr1.net/t138-louis-tomlison-eliot-l-attachement-est
Admin

avatar

Admin

Messages : 179
Date d'inscription : 30/04/2011




MessageSujet: Re: sorry, but I love { Nolan Mer 1 Fév - 16:38

J’étais tellement soulagé que la tension entre nous deux venait enfin de descendre. Tout allait bien dans les meilleurs des mondes. Mise à part la fatigue, j’étais avec l’homme que j’aime, dans une maison tout bonnement magnifique pour pouvoir construire une vraie vie de famille comme il en avait sans doute rêvé des nuits entières. Sa main sur mon sexe chaud bouillant ma remena à la réalité alors que je poussais un léger petit gémissement avant de le jeter violemment sur noter tout nouveau lit king size et prendre place à califourchon sur lui, ne quittant pas plus d’une minute ses lèvres. J’avais tellement besoin de ce contact, pouvoir le retrouver comme avant. “Voyons s’il est solide” disais-je un petit sourire au coin, alors que je lui arrachais son t-shirt pour venir le parcourir de petites léchouilles plus innocentes les unes que les autres avant de finir par ses tétons que je prenais plaisir à titiller. Autant d’abstinence, autant dire que je comptais bien me rattraper. “J’espère que ton joli petit fessier c’est bien reposé” lui chuchotais-je suavement à son oreille avant de lui mordiller le lobe de l’oreille.

Mes doigts défaisaient habillement le bouton de son jean tandis que je laissais les mains de mon petit copain s’occuper de moi. J’aimais tellement sentir ses mains sur mon corps, c’était jouissif. La bosse que je sentais à travers son boxer eu comme effet de m’exciter deux fois plus. Et dire que tout ça c’était pour moi. En deux trois mouvements, mon fiancé se retrouvait nu pour le plus grand plaisirs de mes deux petits yeux. Je relevais délicatement ses deux jambes à l’aide de mes mains tout en l’admirant. Je me penchais à nouveau pour pouvoir capturer sensuellement et passionnément ses lèvres avec tout l’amour que je pouvais lui donner tandis que je m’insérais dans un gémissement de plaisir. Gosh, ça fait un de fou de pouvoir être connecté à lui après plusieurs mois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumtest.faireunforum.com

avatar

E² A N S

Messages : 176
Date d'inscription : 13/10/2014




MessageSujet: Re: sorry, but I love { Nolan Jeu 2 Fév - 12:47


Tout se relâchait enfin entre nous deux. Wyatt venait de m'offrir le plus beau cadeau du monde et je ne savais pas comment le remercier. Enfin.. Il y avait un cadeau assez facile à lui faire, mais je crois que c'était devenu plus un besoin pour lui comme pour moi. Cela faisait tellement longtemps que nous n'avions pas pu partager un moment intime que j'avais l'impression d'être devenu un vieux couple monotone. Je ne pouvais pas le blâmer, car il travaille dur et la preuve en est cette magnifique maison.. mais il me manquait quelque chose. Il nous manquait quelque chose. Alors on se chercher et on se trouve rapidement, allant toujours trop vite et en même temps, pas assez. J'avais envie de tellement plus et je lui faisais bien comprendre qu'il fallait que l'on aille un peu plus vite. Bouillant, je touchais mon homme sans lâcher ses lèvres, totalement envieux de tout en même temps. Je me retrouvais très vite sur notre immeeeense lit et sa remarque me fit pouffer de rire. De toute manière, il fallait que ce lit soit solide car il allait morfler violemment. Adieu mon t-shirt et bienvenue à sa petite langue chaude et mouillée. Je bandais de plus belle alors que je ne cessais de le masturber avec avidité. « un peu trop même.. il va falloir lui rappeler ce qui lui plaît tant » répondis-je espièglement à son oreille. Ses dents me grisent alors que j'écartais déjà les cuisses, prêt à le recevoir à n'importe quel moment et de n'importe quelle manière.

Me retrouvant en tenue d'Adam, je me dépêchais d'en faire de même pour lui pour être à égalité. Je me laissais faire, complètement offert à lui alors que je lui rendais le baiser avec amour et passion. J'étais tellement heureux de pouvoir être avec lui et.. On est fiancé, quand même, ce n'était pas négligeable. Nous avions passé un cap ensemble et c'était incroyable comme ça me rendait heureux. Glissant mes mains dans ses cheveux, déviant parfois pour toucher sa carrure des plus impressionnante, je gémissais entre nos lèvres en le sentant venir en moi. Etrangement, ça me tirait un peu.. me rappelant nos débuts catastrophiques 'ensemble' mais c'était tellement bon que je n'y faisais pas plus attention que cela, le laissant venir entièrement en moi avant de contracter mes petites fesses autour de son sexe pour encore plus d'émotions. Je venais mordiller sa lèvre avec envie, me calant dans une position confortable pour lui comme pour moi avant de rouvrir mon regard fiévreux vers lui. C'était un des plus beaux jours de ma vie. ♥


Dernière édition par E² A N S le Dim 30 Avr - 9:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mfv2.1fr1.net/t138-louis-tomlison-eliot-l-attachement-est
Admin

avatar

Admin

Messages : 179
Date d'inscription : 30/04/2011




MessageSujet: Re: sorry, but I love { Nolan Jeu 6 Avr - 6:47

Tous ses sacrifices avaient enfin payé et franchement, je ne regrettais pas une seule secondes d'avoir dû refuser à Nolan durant des mois -donc au sexe-, d'avoir sauté des repas, ne se faire aucun plaisir et ne plus dormir durant des mois. C'était enfin une nouvelle vie qui s'offrait à nous et je crois que si on devait refaire le LaRousse, à la définition du mot amour il y aurait une image de nous en train de faire l'amour. Bah quoi ? Il faut expliquer les choses comme ils sont aux enfants. De toute manière ça devient de plus en plus précoce de nos jours. Ils dealent déjà des bonbons en primaire et ça fini par le LSD au lycée. On est tous passé par là -enfin du moins je crois.

Je resserrais mon étreinte autour de l'homme que j'aime pour réellement ne faire qu'un avec lui, alors que j'accélérais encore plus mes mouvements. Je voyais qu'il était partagé entre le plaisir et la douleur -comme à nos débuts- mais je n'étais pas décidé à arrêter, car au fond je savais qu'il prenait un pied de malade. Cela nous avait tellement manqué. Nos cris à l'unisson, je remerciais le ciel pour ne plus être dans un appartement et pas conséquent ne plus avoir de voisins. C'était bon de savoir que nous pouvions crier autant que nous voulions quitte à s'en casser les cordes vocales. Sentant la fin arriver après de longs et torrides échanges, je l'embrassais, le baiser le plus passionné et chaud que je n'avais jamais donné avant d'éjaculer en lui dans un soupir de soulagement. Je souriais en me décalant légèrement, me retirant de lui pour me poser délicatement sur lui. Il m'avait manqué et je donnerais tout pour profiter un maximum, mais mon corps essayait de me faire comprendre par tous les moyens que j'avais besoin de me reposer pour ne pas tomber dans les vapes et finir en convalescence. « Tu veux du café ? » C'était random, mais il me fallait au moins ça si j'avais envie de pouvoir profiter mon homme aujourd'hui afin que l'on puisse se retrouver complètement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumtest.faireunforum.com

avatar

E² A N S

Messages : 176
Date d'inscription : 13/10/2014




MessageSujet: Re: sorry, but I love { Nolan Dim 30 Avr - 9:21



La surprise que m'avait fait Wyatt n'avait aucune valeur marchande. C'était chez nous, un endroit dont je rêvais depuis que j'étais venu le retrouver – de force, rappelons-le – dans l'appartement pourri dans lequel nous étions depuis tant de temps. Enfin, c'était notre bulle cet appartement et même si je ne m'y suis jamais senti réellement chez moi – j'avais l'impression de squatter chez mon mec plutôt qu'autre chose – ça faisait parti de notre vie et je serais quand même un peu triste d'en partir. C'était dans cet endroit que nous avions eu notre plus grand dispute amoureuse – je n'y peux rien si les tests étaient faux, hein – et où nous avions franchi un pallier de notre relation avec sa demande en fiançailles. Bien sûr que je pensais déjà au mariage et tout ça, mais le coup de la maison.. Je ne l'avais pas vu venir et le mariage pouvait totalement attendre. Ses bras autour de moi me faisait sourire alors que j'étais encore partagé entre la douleur de tout ce temps sans échange intime et le bonheur, la joie, le feu de le retrouver enfin. J'avais l'impression qu'il avait été à l'armée, partit des mois pour faire la guerre et qu'il était enfin revenu. Vu sa tête et ses cernes, cela aurait pu totalement être probable. Sincèrement ? J'aime notre pays, mais je ne serais jamais celui qui pourrait laisser l'homme qu'il aime risquer sa vie. Ce serait bien trop dur, psychologiquement.

Prenant un plaisir sans nom, je ne me retenais plus d'exprimer mon bonheur à haute voix. Quelle merveille de ne plus avoir à penser à cela. Mes mains allaient sur son corps, le retrouvant pleinement alors que je lui laissais m'offrir le plus sublime des moments. Je n'en revenais toujours pas et je pense qu'il me faudrait un petit moment avant de me rendre compte que cette maison était désormais la nôtre. Alors que nos deux corps se tendaient pour le sprint final, ses lèvres me chamboulèrent en m'offrant un baiser si sincère et amoureux que j'aurais pu en venir à pleurer de joie tant il m'offrait monts et merveilles depuis quelques heures. Je me retenais, lui rendant cet échange avec tous les sentiments que j'éprouvais à son égard. Ça et son « je t'aime », j'étais aux anges. En le sentant se vider en moi, je fis de même entre nos deux corps en gémissant une dernière fois son prénom. Le souffle haletant, je le laissais se retirer de moi avant de venir contre mon corps. Malgré la fatigue, je l'entourais de mes bras, caressant encore son corps si délicieux.

Somnolant déjà à moitié, sa question me fit rire alors que j'ouvrais les yeux vers lui. « Je n'ai pas vraiment envie de bouger et.. » Mes bras l'entouraient pour lui faire comprendre la suite de mes paroles. « Je n'ai pas envie que tu bouges de là où tu es » soufflais-je tendrement. En réalité, j'avais juste envie d'un moment comme ça. Ce n'était pas vraiment non de rester coller ensemble et.. tous ces trucs de couple, mais j'en avais juste envie, besoin. On venait de faire l'amour pour la première fois dans notre lit, dans notre maison et je n'avais pas besoin de plus pour être heureux. Peut-être une sieste, c'est tout (a)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mfv2.1fr1.net/t138-louis-tomlison-eliot-l-attachement-est
Admin

avatar

Admin

Messages : 179
Date d'inscription : 30/04/2011




MessageSujet: Re: sorry, but I love { Nolan Lun 15 Mai - 21:04

Je sentais que j'allais réellement finir par m'endormir si je restais dans les bras de mon mec -le plus parfait du monde soit dit en passant- mais le hic, c'est qu'il n'avait vraiment pas l'air de vouloir bouger en réalité. J'esquivais un léger sourire le trouvant juste adorable en fait. Je me mordillais la lèvre inférieure pour me contenir et ne pas lui sauter dessus, mais c'était dur. Ce qui me retenait ? Mon corps qui me disait merde en fait. J'avais eu le malheur de fermer les yeux juste deux petites secondes au final, mais je sentais Morphée m'enlacer avec ses bras, sauf que là tout de suite, c'était ceux de Nolan qui se trouvaient autour de moi. Mes nombreuses heures de sommeil en retard avaient eu raison de moi et putain que c'était chiant. « Hmm... » Je peinais à garder les yeux ouverts pour pouvoir passer encore quelques secondes de plus à le regarder, mais là, allongé, après lui avoir donné mes dernières forces, je n'en pouvais juste plus. Je me sentais emporter dans un long fleuve tranquille, n'ayant même pas eu le temps de lui dire bonne nuit ou quoi que se soit d'autre, je m'étais endormi comme une larve pour je ne sais combien de temps.


[tu peux faire une élipse (a)]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumtest.faireunforum.com

avatar

E² A N S

Messages : 176
Date d'inscription : 13/10/2014




MessageSujet: Re: sorry, but I love { Nolan Mar 16 Mai - 15:32


L'un contre l'autre, confortablement installé sous lui, je n'avais vraiment pas envie de bouger. D'abord parce que j'étais totalement hs, ensuite parce lui l'était deux fois plus que moi et pour finir parce que je me sentais bien ainsi et que je n'avais pas envie que ce moment soit coupé si brutalement par un café ou une autre boisson. Nous avions sûrement tous les deux besoin de nous reposer après avoir baptisé le lit et je n'allais pas me faire prier pour dormir quelques heures tout contre lui. Le silence fut assez rapide entre nous et sans plus attendre, nous nous endormions l'un contre l'autre. Je ne savais plus si nous nous étions dit bonne nuit ou je t'aime, mais tout ce que je sais, c'était que mon sommeil fut totalement réparateur. J'avais encore du mal à me dire que nous avions une maison, mais à mon réveil.. Je souriais comme un idiot à cette pensée. Je n'en revenais toujours pas et je crois qu'il me faudrait du temps avant de me dire que non, ce n'était pas une location de vacances ou un prêt, mais que nous étions chez nous et que ça nous appartenait pour de bon. Mes yeux papillonnaient au réveil alors que je remarquais que Wyatt n'était plus contre moi, mais que j'étais dos à lui, de côté, et qu'un de ses bras passaient autour de moi. Lentement, je tournais un peu ma tête pour le regarder dormir paisiblement. Mon dieu qu'il est beau.

Ne préférant pas le déranger, j'enlevais délicatement son bras pour m'extirper de l'immense lit king size afin de bouger un peu mon corps encore endormi. Je comptais me dépêcher car je n'avais pas envie que son premier réveil dans notre maison soit seul, dans un énorme lit. Doucement, je prenais la directement de l'étage inférieur afin de prendre mes marques et de retrouver la magnifique cuisine. Autant dire que j'étais ravi de me dire que j'allais enfin pouvoir cuisiner dans un véritable espace de travail. Ouvrant le frigo, j'étais content de le voir rempli et je me hâtais de cuisiner un copieux petit déjeuner pour notre premier réveil chez nous. Pancakes, bacon, œufs, jus de fruit, café, je mettais le paquet pour tout finir au plus vite tout en faisant attention à ce que cela soit parfait. Et oui, je l'aime cet homme nu étendu dans notre lit, donc je comptais faire le maximum possible pour le rendre heureux.

Remontant avec un plateau plus que chargé, je revenais dans notre chambre, le posant sur une surface solide avant de revenir dans le lit pour me coller contre lui. Toujours nu, bien évidemment. De bonne humeur, j'espérais ne pas le réveiller trop tôt avec quelques caresses tout sauf innocentes sur son corps d’Apollon. Si je le pouvais, je le boufferais immédiatement, mais je n'étais pas certain qu'une morsure en guise de réveil lui plaise énormément. Je retraçais ses tatouages du bout des doigts, frottant mon nez dans son cou, les yeux fermés en repensant à notre nuit de la veille qui me semblait si loin et proche à la fois. J'avais envie qu'il se réveille en douceur et qu'il me fasse encore une fois l'amour pour bien commencer la journée. À voir toutefois s'il avait rattrapé quelques heures de sommeil et si l'appel du ventre ne passerait pas avant mon envie de sexe.. (a)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mfv2.1fr1.net/t138-louis-tomlison-eliot-l-attachement-est
Admin

avatar

Admin

Messages : 179
Date d'inscription : 30/04/2011




MessageSujet: Re: sorry, but I love { Nolan Mar 16 Mai - 20:41

Se devait être la meilleure nuit de tous les temps que je venais de passer. Il faut dire que dormir, j'en avais rêvé durant des mois et chaque jour qui passait se rapprochait de la date fatidique et donc du repas bien mérité. Pour le coup, je dormais vraiment comme un loir, ne captant pas une seule seconde ce qui se passait autour. J'avais cru comprendre que Nolan était parti, mais peut-être qu'il était juste parti pisser au final. Soit, je ne me posais pas plus de question, préférant continuer de dormir encore et encore, car c'était si bien. La personne qui a inventé cette activité est un génie !

Je souriais en sentant de douces caresses sur ma peau, les doigts d'un certain monsieur qui redessinaient chaque parcelle de mon corps nu, mes tatouages et mes courbes. Je savais quel était ce monsieur et je mis exprès quelques temps avant d'ouvrir les yeux afin de profiter encore de ses caresses. « Hmmm » ce n'était pas plaintif du tout, ça raisonner plutôt comme de l'envie. Alors, je me retournais vers lui en ouvrant délicatement les yeux pour pouvoir le regarder. Je venais passer mes deux bras derrière sa nuque tout en capturant ses lèvres. « Morning » même si je n'avais aucune idée de l'heure qu'il était. Ça se trouve que nous étions encore totalement déphasé, ce qui en soit, ne m'étonnerait même pas. Mes yeux venaient se poser sur un joli plateau après avoir faire le tour de son corps. « C'est pour nous ça ? » Nan, pour ton chien ! Je peux être vraiment con parfois. « je sais pas ce qui me retiens de te faire l'amour sur le champ » Disais-je en venant m'allonger sur lui. « Ha si, j'ai pas envie de manger froid ! » disais-je très sérieusement avant d'en profiter pour venir prendre le plateau bien garni. « Mais promis, j'aurais encore faim après » je venais caresser doucement l'intérieure de ses cuisses en venant frôler son sexe juste avant de dcider de manger tant qu'il en était encore temps. « En tout cas, merci » je venais choper une dernière fois ses lèvres avant de débuter par le bacon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumtest.faireunforum.com

avatar

E² A N S

Messages : 176
Date d'inscription : 13/10/2014




MessageSujet: Re: sorry, but I love { Nolan Lun 22 Mai - 20:20



Son sourire déclenchait immédiatement le mien. Je ne me lassais pas de profiter de son corps nu et je voyais que ce réveil tout en douceur lui était appréciable. Sait-on jamais qu'il aurait aimé dormir davantage.. C'était foutu. J'avais envie de profiter de lui un peu et je ne lui laissais pas vraiment le choix, je l'avoue. Néanmoins, il devait avoir suffisamment dormi et son estomac lui rappellerait tôt ou tard que manger est nécessaire. Son petit soupir le rendait adorable et je me faisais violence pour ne pas lui sauter dessus. Par la suite, son regard s'ouvrit enfin et j'y plongeais sans réfléchir un seul instant. Il est bandant de bon matin mon mec, j'y peux rien (a) Ses bras me firent rapidement prisonnier alors que je répondais envieusement à son baiser. Je souriais sans m'arrêter, ne sachant même pas s'il était le matin ou non. J'avais automatiquement fait un petit déjeuner car je trouvais que c'était plus simple de se lever avec des pancakes qu'avec une assiette de pâtes. Je le vis rapidement guetter le plateau. Ne me dites pas qu'il va choisir la nourriture à mon cul, quand même ?! Je hochais la tête à sa question, tout sourire alors que sa déclaration me fit frissonner. J'allais lui dire de me prendre sans poser plus de questions mais.. Je venais de me faire voler la première place dans son cœur par la bouffe. Si j'avais su..

« J'espère bien » murmurais-je en lui lançant un regard de braise alors qu'il me chauffait déjà. Je me mordais la lèvre à ses caresses bien loin d'être innocentes alors que je lui gratifiais d'un énième sourire. « Tu vas devoir t'y habituer avec une cuisine aussi immense » soufflais-je entre nos lèvres alors que je laissais manger tranquillement. J'aime cuisiner et je n'allais pas me priver de ça. Après tout, dans un couple, il faut partager les tâches de ménage pour que ça fonctionne. Le regardant déguster son repas, je ne pouvais m'empêcher de le chauffer un peu. Mon corps se réveillait franchement et il y avait de quoi : mon petit ami était nu, la couverture ne cachant pas grand-chose alors qu'il mangeait, l'air de rien, son petit déjeuner. Je peux passer pour un pervers, mais.. Il est irrésistible et il le sait bien. Lentement mais sûrement, après l'avoir laisser se nourrir un peu quand même – je ne voudrais pas être à l'origine d'une baisse de performance (a) – je venais me coller contre lui, mimant sensuellement l'acte sexuel alors que je me laissais à quelques doux gémissements tout bas.. Ouais, j'ai envie de lui comme par permis. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mfv2.1fr1.net/t138-louis-tomlison-eliot-l-attachement-est
Admin

avatar

Admin

Messages : 179
Date d'inscription : 30/04/2011




MessageSujet: Re: sorry, but I love { Nolan Mer 24 Mai - 7:26

J'avais encore du mal à réaliser que nous avions enfin une maison qui faisait quatre fois la taille de mon minuscule appart dans lequel j'avais vécu tout un tas de choses. Dans lequel j'avais recueillis Nolan quand son père l'avait foutu dehors après son amnésie, dans lequel il m'avait enfin avoué qu'il me kiffait (a) dans lequel on avait baisé, rigolé, mais aussi embrouillé comme il fallait, comme la fois où il avait remis en doute ma parole et où je m'étais cassé. J'avais beau l'aimer un truc de dingue, il y a des choses sur lesquels je ne rigole pas et j'avais envie qu'il comprenne que j'étais tout à fait capable de me barrer sans jamais lui redonner de mes nouvelles comme je l'avais fait auparavant et refaire ma vie. Et cela, malgré tout l'amour que je lui porte.

Son repas était une énième preuve d'amour que je savourais. « Tu ne manges pas ? » demandais-je curieux de le voir juste me regarder. Il y a mieux comme programme télévisé. Je le sentais se coller très légèrement à moi, le sourire aux lèvres. J'avais déjà mis une bonne raclée à mon plateau, que je poussais sur le côté pour retourner violemment Nolan en le surprenant au passage, plaquant son dos contre le matelas, esquivant un petit sourire malicieux. « T'es vraiment pas patient » disais-je en plaisant, alors que je venais lécher et mordiller ses tétons légèrement durcis. Ma langue descendaient tout doucement vers son bas ventre, mes yeux vers le haut pour l'admirer. Ouais, il est canon mon mec mine de rien. Je venais caresser son sexe tout doucement, alors que je le sentais se tendre. Et dire qu'à la base il n'aime pas les gars. Comme quoi je peux faire changer d'orientation sexuelle n'importe qu'elle personne.

Je remontais tout en faisant remonter ses cuisses pour bloquer ses jambes derrière ma taille. Je plongeais mes yeux dans les siens. Et d'un coup, je venais en lui en claquant mon bassin contre son joli petit cul qui ne demandait qu'à se faire prendre depuis son réveil. « Han... » Je me mordais la lèvre en sentant mon mini moi en train de se soulager. Plus c'est long, plus c'est bon qu'on dit, soit, j'avais bien fait de le faire patienter un petit peu (a)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumtest.faireunforum.com

avatar

E² A N S

Messages : 176
Date d'inscription : 13/10/2014




MessageSujet: Re: sorry, but I love { Nolan Sam 3 Juin - 10:36



Notre couple était explosif. Cela présentait de très beaux avantages de toutes sortes (a) comme des inconvénients assez importants. Notre caractère pourri de l'un comme de l'autre n'avait pas changé et je l'avais bien remarqué lors de notre plus grande dispute à cause d'un foutu résultat d'examen qui n'était pas bon. Concrètement, ça aurait pu être totalement la fin de notre couple et je savais que si une telle dispute recommençait un jour, ce serait probablement foutu. Peut-être qu'en étant ici, les tensions qui régnaient entre nous s'apaiseront car c'était de plus en plus étouffant. Avec un endroit de vie plus grand, j'espérais vraiment que tout s'arrangerait. J'avais envie de continuer à être et vivre avec lui. Ce n'était pas le sujet principal de ce matin, mais cela lui permettait de manger sans que je ne l'emmerde tout de suite pour passer à la suite. Je n'avais pas vraiment faim et je haussais les épaules en guise de réponse. J'avais grignoté un peu pendant que j'avais préparé le plateau donc.. J'exigeais la suite (a)

Je fus surpris de me retrouver plaqué violemment contre le lit alors qu'il semblait avoir suffisamment mangé. Son sourire m'amusait alors que je frissonnais déjà d'avance à ce qu'il allait me faire. Ses gestes me rendaient fous alors que je ne me retenais désormais plus pour exprimer mon plaisir à haute voix. Je me retenais de lui dire qu'il était trop lent pour me satisfaire, car.. Je pense que je prendrais légèrement trop cher d'oser dire ça. En même temps, il n'a qu'à se réveiller et manger plus vite ! Je brûlais d'impatience avec ses attentions et j'écartais de plus en plus les jambes pour qu'il vienne en moi le plus vite possible. Il me faisait perdre la tête et je souriais de plus belle en le voyant remonter pour venir à ma hauteur, mes jambes s'enroulant grâce à son aide autour de ses hanches.

Les yeux dans les yeux, il entrait en moi sans plus d'attente et je prenais déjà mon pied. « 'tain » soufflais-je en serrant les dents. Je lui laissais un total accès à mon corps et je ne m'en lassais pas. Ses mouvements ardents me donnaient des sensations incroyables et j'avais envie que cela dure des heures et des heures. Mais.. Je n'avais pas envie que cela soit comme d'habitude. Après tout, il fallait que l'on baptiste notre lit de toutes les façons, pas vrai ? (a) Je ne savais pas si j'avais déjà fait ça entre nous – peut-être durant la période où je n'avais pas toute ma tête – mais j'avais envie de le rendre dingue. Ouvrant pleinement les yeux vers lui, je choppais ses mains et je bloquais son sexe en moi en le serrant grâce à mes jambes.

Utilisant un léger élan, j'échangeais nos position. Moi sur lui, son membre bien en tendu en moi, sans jamais cesser de lui envoyer ce regard enflammé. Caressant ses mains en douceur, je commençais à bouger sur lui. Qu'il me voit prendre mon pied, tout mon corps exposé à lui. Ses mains, je venais les poser sur mon corps, avant de les lâcher pour le laisser faire comme un grand.. en l'aidant quelque peu en venant susurrer sensuellement à son oreille « so put your hands on my body, and swing that round for me, baby » avant de mordre le lobe de son oreille tout en venant faire claquer mon cul contre son corps. Ce moment était le nôtre et je souhaitais qu'il dure le plus longtemps possible.. (a)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mfv2.1fr1.net/t138-louis-tomlison-eliot-l-attachement-est
Admin

avatar

Admin

Messages : 179
Date d'inscription : 30/04/2011




MessageSujet: Re: sorry, but I love { Nolan Jeu 15 Juin - 7:42

J'aimais tellement voir amour en sueur et crier rien que moi que rien qu'à l'entendre, cela me procurait des orgasmes sans nom. Je fronçais les sourcils en le voyant un truc plutôt inédit, mais n'étions nous pas là pour innover notre lit justement ? Je me sentais virevolter avant que me dos ne claque contre le matelas. Il à de la chance d'être un putain de bon coup et d'être mon mari sans quoi je n'aurais jamais accepté de me faire dominer de la sorte. Il n'y a pas à dire, il sait s'y prendre ce con. Je laissais échapper quelques gémissements à chaque fois que son joli petit cul venait me culbuter de façon des plus agréables, mais pas des plus douces -à croire que je suis maso- tout en me mordant la lèvre pour éviter de lui sauter complètement dessus. Faut dire qu'il ne me rendait pas la chance facile à me dire de telles choses au creux de l'oreille. « Han bordel... » J'essayais de rester calme, mais j'avais énormément de mal, il me faisait perdre la tête. Je venais choper sa nuque pour venir l'emrasser comme jamais. « J'te jure que j'vais te sauter dessus Nolan que tu ne pourras plus marcher pendant des mois » Je venais introduire ma langue dans sa bouche en collant mon torse tout humide contre le sien, faisant en sorte de toujours garder un contact avec lui que ça soit mes bras autour de lui, nos mains enlacés. Jamais je n'aurais pu penser tomber amoureux de lui un jour et si on m'avait dit ça un jour, j'aurais probablement bien rigolé, car rappelons-le que je suis le mec qui lui a fracassé le crâne contre le bitume et que maintenant on est marié quoi. Un conte de fée à notre manière (a)

Je venais m'emparer de son sexe afin de le rendre encore plus fou, il n'y a pas de raison que cela fonctionne que dans un sens. Un sexe chaud et dure dans ma main, tout ce que j'aimais. Et son visage qui n'en pouvait plus de se retenir d'imploser sur moi. Faut dire que je n'allais pas tarder non plus à me vider en lui de manière plutôt sale, car je m'étais retenu depuis bien trop longtemps. Je le relevais légèrement et moi aussi afin d'accélérer davantage et de donner les plus gros coup de bassin jamais donné avant d'éjaculer bien salement en lui dans un cri de soulagement tandis que je sentais un liquide visqueux vachement familier venir s'étaler tout autour de mes doigts. « Hm... » je venais m'affaler sur le lit comme une larve, la respiration saccadée alors que je tirais mon homme contre moi pour un câlin. « J'ai hâte que tu passes ses fucking exams pour t'avoir rien que moi » Je n'avais pas eu de vacances depuis plus de deux ans, alors maintenant que j'en avais, je comptais bien en profiter. « Ma boite m'a offert un voyage à Ibiza, mais c'est un voyage professionnel, une chance de me faire connaître par les meilleurs DJ, mais j'hésite à y aller » Cela faisait plusieurs mois qu'on me l'avait proposé, mais autant dire que j'avais d'autres choses à penser. « Mais j'ai pas envie de gâcher des vacances avec toi en travaillant » Car autant dire que nous n'avions jamais eu de vacance en tant que couple au final. Je caressais délicatement sa peau sous mes doigts. « T'es chiant d'être aussi canon Nolan sérieux, j'ai envie de te bouffer » riais-je en l'embrassant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumtest.faireunforum.com

avatar

E² A N S

Messages : 176
Date d'inscription : 13/10/2014




MessageSujet: Re: sorry, but I love { Nolan Ven 23 Juin - 17:38



Taré ? Je pense que je l'étais légèrement car je venais de faire quelque chose que.. Je n'étais pas sûr que Wyatt me laisserait faire. J'étais en position de dominé/dominant sur lui et je voyais belle et bien de la surprise dans ses yeux. Heureusement, je savais comment m'y pendre pour le faire perdre la tête et le faire céder à ma proposition étonnante. De plus.. Mes chaudes paroles ne semblaient pas passer dans l'oreille d'un sourd et j'étais très fier de moi, pour le coup. Nos gémissements s'envolaient à l'unisson et je perdais moi-même pied face à tant d'intensité entre nous. J'étais heureux d'être dans cette maison pour faire autant de bruit, parce que, concrètement, dans notre ancien appartement.. On aurait déjà eu tous les voisins sur le dos. L'étage du dessus, dessous et de chaque côté. On y peut rien si on s'aime et qu'on aime en faire profiter le monde entier (a) Faire l'amour avec lui de bon matin me plaisait terriblement. Même si le fait de ne pas avoir manger avant se faisait ressentir, mais je préférais nettement me nourrir d'eau fraîche et de sexe pour le moment. Mes lèvres se rapprochaient des siennes alors que je le fixais avec envie. Sa phrase me faisait sourire de plus belle. Forcément, je ne pouvais pas me taire. « Même pas cap.. » soufflais-je, insolant pour le mettre au défi. Il en était parfaitement capable et j'allais probablement le regretter d'avoir si mal au cul pour aller au boulot, mais.. Dès que j'aurais mal, je penserais à mon mec en l'insultant de tous les noms d'oiseaux. Sa langue dans ma bouche, son corps humide contre le mien.. Putain, c'était tellement bon que j'avais envie que ça ne s'arrête jamais.

Une énorme bouffée de chaleur s'emparait de moi alors que sa main se posait sur mon sexe. « Han.. » gémissais-je fortement en le laissant faire, alors que j'étais sur le point d'exploser. Je me hâtais avec mes vas-et-viens sur son sexe, partant loin, très loin d'ici. Je me retenais au maximum, étant frustré à un point immense, mais je voulais me lâcher en même temps que lui. Serrant les dents, je me libérais enfin en le sentant se vider puissamment en moi. Je soufflais bruyamment en me laissant tomber sur lui, à bout de force. Je laissais Wyatt me câliner alors que je souriais comme un débile. Oui, un débile, mais heureux ! Je peinais à reprendre ma respiration alors que mon cerveau se connectait à la réalité avec difficulté. « T'inquiète, ça va vite passer et ça va le faire » dis-je, serein. Ce qui me réveilla d'un coup ? Le mot « Ibiza ». J'écarquillais les yeux en le regardant, sans écouter le reste. Attendez. Wow. Quoi ? Deux secondes. Ses caresses et son baiser.. Je n'y fis pas attention. J'étais encore bloqué sur le premier mot. « Attends. Tu.. tu hésites à aller à Ibiza ? » Je le fixais, perdu. « T'es con ou bien ? » Ce n'était pas très mignon mais..

« Voyage pro ou pas, c'est.. mais vas-y quoi ! » riais-je en venant l'embrasser tendrement. « C'est une chance de dingue, j'comprends pas pourquoi tu n'as pas déjà dit oui » souriais-je en venant frotter mon nez contre le sien. Je détaillais lentement mon mec. Qu'il est bien foutu. « Mange moi écoute, mais j'aurais l'impression d'être un cuisinier de merde » pouffais-je en venant glisser ma langue dans son cou. Parce que moi.. j'ai pas mangé donc j'ai la dalle quoi (a) Le poussant sur le matelas, je le regardais avec cette envie que je n'avais que pour lui. « J'ai envie d'un petit déjeuner spécial.. » murmurais-je à son oreille avant de poser des dizaines de doux baisers dans son cou, son torse.. descendant lentement.. avant d'embrasser son sexe. Oui, on vient de s'envoyer en l'air, mais.. J'ai faim et on sait tous que la fin justifie les moyens. Je braquais mon regard vers le haut, soufflant chaudement contre son sexe pour le réveiller une nouvelle fois. Autant profiter de cette belle journée en beauté pour commencer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mfv2.1fr1.net/t138-louis-tomlison-eliot-l-attachement-est
Admin

avatar

Admin

Messages : 179
Date d'inscription : 30/04/2011




MessageSujet: Re: sorry, but I love { Nolan Dim 25 Juin - 6:29

Je continuais à le caresser délicatement en priant vraiment pour que cette période d'examens soit enfin derrière nous. J'avais hâte qu'on soit enfin tous les deux en vacance, mais même si le voyage dont j'étais en train de lui parler était tout frais payé, j'hésitais encore y aller. Oui, j'étais peut-être con comme monsieur le dit, de ne pas avoir encore participé, car à ma place, il y a pleins de gens qui aurait sauté sur l'occasion. « Peut-être parce que je voulais t'en parler avant » Après tout nous étions en couple, je n'allais pas accepter sans le consulter au préalable. A mes yeux, ce n'est pas comme ça que ça marche.

Je savais très bien comme ce genre de voyage organisé se passait et c'est pour cette raison-là que je n'avais pas encore accepté. Le fait de devoir être en vacance, mais de ne pas pouvoir profiter de petit copain. « Tu dis ça, mais si je n'ai aucun temps pour toi tu vas râler » riais-je en l'a chatouillant légèrement les côtes avant de le sentir descendre doucement pour atteindre pour entrejambe. Je voyais très bien où il voulait en venir et ce qu'il comptait faire de si bon matin. J'en jouissais d'avance. « Hm...T'es sûr que je suis comestible ?... » disais-je légèrement crispé en sentant son souffle chaud sur mon sexe qui me rendait déjà dingue. J'imaginais déjà sa langue faire le tour de sexe et ses doigts sur mes boules qui étaient à la limite de remplir à nouveau. « Putain...je kiffe ses matins.. » Autant y exprimer ma joie. Franchement, j'étais choqué de voir comment notre couple avait tenu dans de tels conditions au par avant. La preuve que nous étions un couple solide. « Bouffe moi Nolan.. » ça pouvait paraître franchement bizarre une fois sortir de son contexte, mais dans la situation actuelle, ça prenait tout son sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumtest.faireunforum.com

avatar

E² A N S

Messages : 176
Date d'inscription : 13/10/2014




MessageSujet: Re: sorry, but I love { Nolan Lun 26 Juin - 20:14



Ce doux réveil rempli de sexe me faisait vraiment du bien. Après tous ces mois à se croiser à peine dans notre appartement minuscule, on pouvait enfin se coller l'un à l'autre et ne fait qu'un dans cette immense maison. Ça peut paraître être un non-sens, mais je le vis très bien. En tout cas, le lit se rappellerait longtemps nos premières heures dans cette grande maison et ce n'était pas fini. L'un contre l'autre, j'écoutais attentivement mon mec me parler d'un voyage dans l'endroit de la fête connu dans le monde entier. Et ce con n'avait pas encore dit oui ? Je ne m'étais pas retenu de lui dire ce que je pensais et.. Je restais comme un idiot face à sa réponse. Le Wyatt d'avant n'aurait jamais dit ça et.. Je me rendais compte que nous étions vraiment ensemble. Je le savais déjà, mais là.. C'était frappant ! « Fais gaffe.. Tu deviens romantique et attentionné » le taquinais-je légèrement. Il était l'un et l'autre, sauf que là, c'était très explicite et je n'étais pas préparé à ça juste après avoir fait l'amour. Il aurait pu me prévenir quand même (a) Je souriais comme un débile avant de rajouter calmement « je suis partant » histoire de lui faire comprendre que oui, j'avais envie d'y aller avec lui et que notre discussion avait bien porté ses fruits. Pour une fois que nos conversations ne partaient pas en live, c'était à noter dans le calendrier !

« T'aimes ça quand je râle » riais-je doucement en le sentant frôler mes côtes avant de penser à tout autre chose d'aussi.. intéressant. Je ne perdais pas de temps avant de mettre mon plan à exécution et cela ne semblait pas déranger le moins du monde mon petit ami. Encore heureux, sinon je serais genre.. hyper vexé. « Tu en doutes encore ? » soufflais-je chaudement contre son sexe qui se dressait lentement mais sûrement. Ce n'était pourtant pas la première fois que je le réveillais de cette manière.. N'avait-il pas encore compris qu'il était mon breakfast préféré ? Il allait rapidement s'en rappeler je crois. Alors que je ne faisais rien de plus que de le chauffer de mon souffle, je le voyais déjà partir très loin. S'imaginait-il déjà la suite ? J'en étais moi-même excité d'avance. Sa dernière remarque me fit esquissé un sourire impatient alors que je prenais quelque peu mon temps.. (a)

Lentement, je venais frôler l'intérieur de ses cuisses avec le bout de mes doigts. Je jouais avec le feu car je le savais aussi impatient que moi, mais j'avais envie de l'entendre jouir comme jamais. « Comme ça.. ? » répondis-je innocemment en venant poser de très légers baisers sur l'intérieur de ses cuisses, regardant mon membre se durcir de plus en plus. J'avais envie de le prendre directement, mais je voulais aussi qu'il continue de me parler comme il l'avait fait. Je ne parle pas de choses extravagantes et.. trop bizarre, mais simplement faire monter la chaleur jusqu'au moment où je pourrais le faire atteindre au-delà de l'orgasme. « Et là.. ? » rajoutais-je, avec un air de défi alors que mes baisers laissaient place à ma langue, sans jamais m'occuper de son sexe qui semblait n'attendre plus que mon attention toute particulière. J'avais hâte de le goûter encore et encore car.. Je ne me lasserais jamais de son corps.. Comme de son être rempli d'amour, et cela.. Pour toujours. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mfv2.1fr1.net/t138-louis-tomlison-eliot-l-attachement-est


“ Contenu sponsorisé ”




MessageSujet: Re: sorry, but I love { Nolan

Revenir en haut Aller en bas

sorry, but I love { Nolan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Froum-test :: Votre 1ère catégorie :: Sans nom-